Une définition de la topométrie


La topométrie est un processus permettant de situer des endroits sous formes numériques. Le topomètre met en œuvre ses compétences pour réaliser un modèle numérique d’un terrain à partir d’un plan en image affichant une échelle. Cette topométrie est, en effet, basée sur des repères permettant de mettre en valeur la planimétrie et l’altimétrie à échelles importantes.

Quelles sont les techniques utilisées ?

topometrie.jpg

La topométrie est un processus, dont la réalisation appartient exclusivement à un géomètre ou à un topographe. Permettant de réaliser des travaux à l’échelle auprès d’une ville ou d’un pays, elle met en valeur l’espace d’un lieu. D’une manière générale, les techniques permettant de mener à bout la topométrie varient d’un pays à un autre. Dans l’Hexagone, par exemple, les topomètres ont recours à la projection de Lambert pour mieux situer les points géodésiques. Ces points seront, par la suite, utilisés comme coordonnées. Ce type de projection permet de bien définir la position d’un point qui se trouve sur le sol français. En France, IGN 69 est le principal système altimétrique utilisé en topométrie.

Les appareils utilisés en topométrie

les-appareils-utilises-en-topometrie.jpg

Pour mener à bout la topométrie, l’utilisation des appareils propres à cette activité s’impose. Parmi les appareils qu’un topomètre doit avoir en main se distinguent l’ordinateur de terrain et le télémètre laser. Ces outils sont indispensables pour avoir des relevés tonométriques. Des accessoires, comme la lunette de topographie, sont également très indispensables surtout XVIIème siècle dans le domaine de la topométrie. Si, à cette époque, l’accessoire est constitué d’une lunette et d’une planche en bois, les topomètres d’aujourd’hui utilisent le théodolite. Il s’agit d’un outil moderne facilitant la mesure des angles verticaux et horizontaux. À noter que les outils utilisés dans ce domaine ne cessent pas de connaître une évolution. À partir des années 1950 et 1960, des appareils technologiques, comme les distancemètres électroniques et le tachéomètre, ont vu le jour.